samedi 6 septembre 2014

A0521 Quand le numérique bat en retraite

Vive le numérique et le big data!

Il s'avère impossible de calculer le montant de la retraite que touche chaque retraité français, qui est la somme en général de plusieurs régimes.

Chacun d'eux touche bien certains montants à certaines dates, et sait parfaitement quel est le montant de "sa retraite", mais construire une application informatique qui fasse l'addition de ces quelques chiffres relève de la totale impossibilité.

Cela mérite quelque méditation, non ?

Voir cet article:
http://www.toutsurlaretraite.com/pas-de-revalorisation-des-petites-retraites-au-1er-octobre-2014.html

Extraits:

Une « usine à gaz »

Le gouvernement a semble-t-il sous-estimé la complexité de ce système puisque le report de la revalorisation des « petites pensions » résulterait « d'obstacles juridiques et techniques », auraient justifié la direction de la Cnav et les représentants de l'Etat. Dans son rapport annuel sur les finances publiques paru le 25 juin, la Cour des comptes avait déjà pointé les difficultés techniques de la mise en œuvre de la mesure.
Pour savoir si le retraité perçoit au total plus ou moins de 1.200 euros de pensions par mois, il faut que les différents régimes de retraite communiquent entre eux. Des masses énormes d'informations à traiter en peu de temps qui posent également des problèmes de confidentialité des données personnelles. Au point que même l'étude d'impact de la LFRSS pour 2014 avait prévu un retard. « Un rattrapage serait alors opéré au titre du ou des arrérages de pension qui n'auraient pu faire l'objet de la revalorisation », stipule le document.



L'article ajoute que l'on est dans l'impossibilité de donner une date pour la résolution de ce problème...

Comme dit dans :
http://plexus-logos-calx.blogspot.fr/2014/08/a0511-une-catastrophe-informatique-en.html 
 je considère que cette situation relève d'une insuffisance fondamentale dans la nature de l'informatique actuelle, et non, comme on le dit souvent, de l'incompétence ou de l'impéritie des personnes, maîtres d'ouvrage ou maîtres d’œuvre, chargés de mener ces projets.
Les insuffisances techniques et conceptuelles de l'informatique contemporaine finissent par décourager les meilleures volontés.



1 commentaire:

Jean-Jacques URBAN-GALINDO a dit…

Alors même que toutes les pensions de retraite sont transmises à la DGI pour la déclaration annuelle ds revenus !

Imaginez l'usine à gaz si on voulait (vraiment?) passer au prélèvement à la source !!!